Copyright © SEMPT 2016

Nous contacter

  • YouTube Social  Icon

LOIRESTUA EN QUESTION ?

VRAI ou FAUX partenaires ?

 

Le projet LoirEstua « rassemble des acteurs du territoire » …

 

Oui, mais ces acteurs ne sont pas partie prenante dans ce projet : ils n’ont pas de participation financière ou organisationnelle …

 

La Communauté de Communes de Cœur d’Estuaire (CCCE) vient de prendre contact récemment  avec la Communauté de Communes Loire & Sillon. Même si celle-ci s’est montrée intéressée, il n’y a pas à ce jour de visibilité sur sa participation à ce projet !

Les autres Communauté de communes environnantes ne semblent pas non plus intégrées au projet (Nantes Métropole, Erdre & Gesvres, Pays de Blain, le département, la Région, …) !

Le Voyage à Nantes a pour objectif d’inscrire dans le paysage de l’estuaire de la Loire des œuvres d’art pérennes, réalisées par des artisans et professionnels locaux. Le projet LoirEstua ne s’inscrit pas dans la philosophie du Voyage à Nantes !

Par ailleurs, Jean Blaise a décliné sa participation au jury de désignation du prestataire pour la réalisation du projet

Téléchargez en pdf

Le projet LoirEstua est « fédérateur » …

En réalité, cet aspect du projet LoirEstua ne fait que reprendre certaines offres de partenaires afin de les fédérer, comme par exemple les circuits découvertes en sud-Loire avec « Le quai Vert » et les croisières inédites sur l’estuaire de la Loire avec « Estuarium ».

 

 SEMPT s’interroge sur l’aspect « fédérateur » de ce projet : quelles sont les partenaires financiers et organisationnels réels ?

 

Le projet LoirEstua est « ambitieux » …

Ambitieux financièrement, assurément : 10.000.000 € (10 millions d’euros !) … et cette somme ne concerne que le bâtiment « espace scénographique » de Cordemais !

 

SEMPT s’interroge sur l’aspect « ambitieux » de ce projet : l’ambition s’arrêtera-t-elle aux 10.000.000 d’euros ?

Un projet TERRITORIAL ?

 

Le projet LoirEstua s’inscrit dans une « dynamique de territoire » …

 

Oui, mais le territoire n’a pas attendu le projet LoirEstua. D’autres acteurs, telle que la Ville de St. Nazaire associée au Grand Port Maritime et à la Région Pays de Loire, a lancé leur « dynamique de territoire »… étrangement similaire, voir identique !!!

 

Voir les articles ci-dessous

 

 

« ambitieux, fédérateur, Loire, Estuaire, parcours scénographique » … les mêmes termes employés par deux projets distants de seulement 50 km !!!

SEMPT s’interroge sur l’intégration du projet LoirEstua dans le territoire : comment le projet de la Communauté de Cœur d’Estuaire va-t-il pouvoir émerger à proximité d’un projet similaire porté par de grandes institutions publiques ?

 

Où sont les études préalables ?

 

 

 

 

Le projet LoirEstua a été lancé il y a quelques années et la municipalité stéphanoise y était alors défavorable (précédent mandat) compte tenu de son caractère dispendieux notamment !!!

 

La communauté de Cœur d’Estuaire parie sur une fréquentation paraissant optimiste …

 

 

45.000 visiteurs annuel pour l’espace scénographique « Cordemaisien », cela représente 125 visiteurs par jour sur 365 jours de l’année soit 15 visiteurs à l’heure ou plus de 2 cars par jours (tous les jours de l’année) !

 

 

 

 

 

 

En comparaison, Escal’Atlantic de St. Nazaire indique sur son site :

http://www.saintnazaire-infos.fr/la-municipalite-presente-son-bilan-touristique-23-43-2240.html

L’attraction spectaculaire annoncée pour LoirEstua est un ballon-fusée (1.000.000 d’euros).

Pour information, le parc Terra Botanica à Angers, qui a eu quelques difficultés financières, annonce afin de relancer la fréquentation, l’ouverture d’une nouvelle attraction : un ballon captif permettant d'emmener plusieurs personnes à près de 150m de hauteur !!!

Comment peut-on proposer, après études, deux attractions spectaculaires dans deux parcs à vocation touristique distants d’un peu plus de 100 km ?

Pour évaluer les retombées du projet LoirEstua à l’extérieur, la Communauté de Communes de Cœur d’Estuaire s’en remet aux « professionnels du tourisme » !

Et leur conclusion se résume plus à une « lapalissade » qu’à une étude détaillée en relation avec un tel projet !

 

Trop d’interrogations subsistent pour que l’implantation de ce projet soit appréhendé favorablement :

- Quelles infrastructures sont envisagées pour l’hébergement des visiteurs, mis à part quelques gites et les 2 bulles des « nuits imaginaires » (qui seront installés en 2015 en Brière (St. Joachim) et au Sud Loire (Corsept)) ?

- Quelles infrastructures sont envisagées pour la restauration des visiteurs, mis à part l’actuel restaurant du port de Cordemais ?

- Quelles sont les autres retombées économiques attendues, hors tourisme ?

- Quelles sont les moyens qui seront mis en œuvre pour faire travailler les entreprises locales et les acteurs de l’insertion par l’économie ?

 

Tout projet porté par une collectivité publique gérant de l’argent public s’accompagne d’une recherche de partenariats financiers préalables ; cette étape a-t-elle été réalisée ? Le montage de ce dossier a-t-il donné lieu à une étude préalable d’impact économique et touristique ?

 

La communauté de Commune de Cœur d’Estuaire « a souhaité … , pour définir et mener à bien les actions à entreprendre, s’adjoindre un consultant extérieur … ».

Elle s’est offert les services d’un consultant extérieur (2.000.000 d’euros pour 3 ans) pour notamment « poursuivre et finaliser le contenu du projet » LoirEstua.

 

(Pour consulter les extraits de ces documents -> lien (Cliquez sur image ci-contre)

 

SEMPT constate des projections pour le projet LoirEstua qui ne semblent pas s’appuyer sur des études probantes, malgré le recours à un consultant extérieur.

SEMPT souhaiterait connaitre les résultats des études préalables financées avec de l’argent public sur ce projet et engageant pour de nombreuses années de l’argent public.

 

Un budget AMBITIEUX ?

 

10M d’euros (10.000.000 €) d’investissement pour le seul bâtiment scénographique de Cordemais mais aussi un déficit annuel de 400.000 € !

Ce déficit annuel est plus important que les charges salariales annuelles (370.000 €) !!!

 

On peut donc considérer que c’est la Communauté de Communes de Cœur d’Estuaire qui assurera tous les ans les charges salariales, en plus du projet (environ 7 salariés pour un salaire moyen annuel de 50.000€).

 

On peut également considérer que le seul bâtiment « Cordemaisien » représente 200 ans de salaires (10.000.000€ / 50.000€) ou l’emploi de 10 personnes pendant 20 ans !!!

SEMPT constate que le budget du projet LoirEstua est très conséquent et audacieux : comment peut-on lancer un tel projet de 10.000.000 d’euros en prévoyant un déficit annuel de 400.000 euros ?

 

Quelle CONCERTATION ?

En mai 2014, une présentation a été faite aux élus.

 

Dans l’actu de septembre 2014 les élus de St Etienne de Montluc pour Tous ont demandé à ce que ce projet ne soit pas voté, le temps de le présenter à la population lors de réunions publiques. Cette demande n’a pas été entendue et le projet a été voté en septembre 2014.

 

En mars 2015, une luxueuse plaquette de 4 pages a été diffusée aux 11000 habitants de la Communauté de Communes de Cœur d’Estuaire sans qu’aucun espace aux élus ayant voté négativement ou s’étant abstenus ne leur soit proposé (article L2121-27-1 du CGCT).

 

 

 

 

Les habitants sont mis devant le fait accompli !

 

SEMPT constate l’absence totale de concertation sur le projet LoirEstua malgré les remarques de certains élus : un travail en commission avec les élus n’aurait-il pas été la démonstration d’un fonctionnement démocratique pour l’étude d’un projet concernant des enjeux pour la valorisation de 3 communes !

SEMPT demande un débat public

SEMPT s’interroge sur l’aspect « fédérateur » de ce projet : quelles sont les partenaires financiers et organisationnels réels ?

 

SEMPT s’interroge sur l’aspect « ambitieux » de ce projet : l’ambition s’arrêtera-t-elle aux 10.000.000 d’euros ?

 

SEMPT s’interroge sur l’intégration du projet LoirEstua dans le territoire : comment le projet de la Communauté de Cœur d’Estuaire va-t-il pouvoir émerger à proximité d’un projet similaire porté par de grandes institutions publiques ?

 

SEMPT constate des projections pour le projet LoirEstua qui ne semblent pas s’appuyer sur des études probantes, malgré le recours à un consultant extérieur.

 

SEMPT souhaiterait connaitre les résultats des études préalables financées avec de l’argent public sur ce projet et engageant pour de nombreuses années de l’argent public.

 

SEMPT constate que le budget du projet LoirEstua est très conséquent et audacieux : comment peut-on lancer un tel projet de 10.000.000 d’euros en prévoyant un déficit annuel de 400.000 euros ?

 

SEMPT constate l’absence totale de concertation sur le projet LoirEstua malgré les remarques de certains élus : un travail en commission avec les élus n’aurait-il pas été la démonstration d’un fonctionnement démocratique pour l’étude d’un projet concernant des enjeux pour la valorisation de 3 communes ?

 

 

Pour toutes ces raisons, l’association SEMPT demande à la Communauté de Commune de Cœur d’Estuaire de lancer au plus vite un débat citoyen sur le projet LoirEstua.

Vous pouvez vous exprimer.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now